Et nos lièvres ? Tous drus et attentifs dans l’herbe verte, qu’ont-ils vu de si étrange ?
Nos marcassins de l’année dernière sont devenus des gaillards d’une bonne soixantaine de kilos, dont les jeux commencent à ressembler à de vraies bagarres… Et quand ils s’amusent à fouiller le sol, étonnez-vous que les jardins soient dévastés !
2017
Plus de blé, plus de foin, il ne reste que la luzerne à grignoter pour le lièvre et les chevreuils…