La Dondelle, notre maison polyvalente, est en fait le point de départ d'une nouvelle ère, où l'on a ressenti le besoin pour les jeunes générations de rester sur la commune qui les a vu grandir. D'où la politique du logement de la municipalité, exprimée par Robert Riotton, Maire de la commune durant les deux précédents mandats : QUAND LOGEMENT RIME AVEC NATURE Revitaliser Saint Martin de la Cluze, donner un coup de fouet à la communauté de communes, telle est l’ambition du programme « les Jardins de Philomène » démarré par l’équipe municipale en 2005. Il s’agit de logements en location et en accession à la propriété sociale, offrant, au-delà de coûts très accessibles, de grandes performances technologiques dans un environnement unique. L’aménagement du territoire doit répondre à des enjeux d’attractivité et de qualité de vie pour tous, c’est dans ce cadre que s’inscrit cet ensemble qui mise décidément sur l’avenir économique de tout un territoire. Préserver l’avenir de Saint Martin de la Cluze, en lui garantissant ses caractéristiques propres a, de tous temps, été un souci prioritaire de la majorité municipale. Pour cela, il faut conserver les forces vives du territoire, les développer tout en proposant une qualité correspondant aux besoins de l’ensemble des citoyens. C’est à ces exigences que répond ce programme qui comprend 13 logements en location, 9 en accession sociale à la propriété  et 11 constructions libres. Les maitres d’ouvrages sont la
SDH (Société Dauphinoise pour l’Habitat) et Isère Habitat. Sa vocation est d’offrir aux anciens une harmonie et un confort apaisant en leur facilitant l’accès aux services de proximité, d’encourager les jeunes à rester au pays et inviter une nouvelle population à venir s’installer en lui proposant une qualité de vie à des prix concurrentiels. Le projet a vu le jour après une grande concertation qui a pris en compte l’économie du territoire, le cadre de vie, les spécificités environnementales, la préservation de l’avenir de Saint Martin de la Cluze. C’est ainsi que des efforts importants ont été faits visant les économies d’énergie notamment pour l’isolation en construisant des logements THPE (très haute performance énergétique). Ces habitations sont conçues pour être en accord avec la nature environnante et bénéficient pour les acquéreurs du PASS FONCIER. A trente minutes de Grenoble, dans un cadre de toute beauté, Saint Martin de la Cluze propose un havre de paix conçu suivant les technologies les plus modernes et les plus performantes à des prix très séduisants.
Cette vision s’est clairement traduite dans ce texte rédigé d'après la notice explicative élaborée par les services du SDH, et illustré par nos soins : LE TERRAIN Il se situe le long du Chemin des Tuileries, qui relie le village au hameau de la Salle, et se compose des parcelles 328, 329, 330, 114, 110, 109p, 108p, 111, 112 et 113p de la Section E du cadastre, pour une superficie totale de 19 975m2. Il présente une pente moyenne de 10% d'Ouest en Est, et son accès se fait depuis la route par sa limite Nord. Il est classé en zone 2NAa du POS dans sa plus grande partie ; seule une bande en limite Est se situe en zone ND, afin de ménager la frange verte prévue dans le schéma directeur de la commune.
SITUATION DU PROJET DANS LE TERRAIN Le projet s'est inscrit dans un plan d'aménagement général, dont le schéma d'organisation cohérente résulte de nombreuses concertations entre les différents acteurs de l'opération. Cet aménagement propose des constructions mixtes, comprenant des logements collectifs locatifs, des logements en accession sociale et des lots libres à bâtir. Nous voyons ici la première phase de cet ensemble, qui consiste en la construction de deux petits bâtiments collectifs ainsi que de leurs garages annexes, dans le secteur Nord-Ouest du terrain. Ont été également réalisés, dans le même temps, les voiries et réseaux de l'ensemble de l'opération, et les cheminements piétons permettant l'accès aux bâtiments.
LE PROJET COLLECTIF Les bâtiments comprennent au total 13 logements, répartis en 8 unités dans le bâtiment A et 5 dans le logement B. Les garages annexes, quant à eux, se répartissent en 4 blocs distincts, pour un total de 13 garages clos et un local à vélos. Les deux bâtiments abritant les logements comportent chacun 3 niveaux (R+1+C). Cette répartition en deux bâtiments distincts sur seulement 3 niveaux résulte de la volonté, à la fois de la commune et du Maître d'Ouvrage, de favoriser l'image de «grosses maisons» plutôt que d'immeubles. L'architecture est volontairement simple et compacte pour conserver l'esprit de l'identité architecturale du village, mais aussi dans un but de recherche de simplicité technique structurelle et de performance énergétique. La volumétrie se compose d'un parallélépipède couvert par un toit à 2 pans présentant une pente de 80%. Deux parties de façades au Nord et au Sud viennent rompre le volume maçonné par un traitement différent en bardage bois, apportant ainsi de l'animation aux façades. La partie haute des pignons est également traitée en bardage bois horizontal. Pour une meilleure performance thermique, l'isolation est traitée par l'extérieur ; de plus les balcons sont désolidarisés de la façade par
un apport d'une structure indépendante. Les balcons du niveau combles sont, quant à eux, ancrés par des consoles renversées. Les matériaux utilisés allient les langages traditionnel et contemporain. Les façades sont enduites au mortier de ciment de ton ocre clair, le bois des bardages laissé brut de ton naturel. La couverture est traitée en tuiles écailles plates rectangulaires de ton brun-rouge, les balcons, métalliques de couleur gris moyen. Les menuiseries PVC sont quant à elles dans un ton gris clair, de même que les volets roulants. Enfin les bâtiments ont été raccordés aux réseaux prévus dans le cadre de l'aménagement général, et le terrain remis en forme après travaux pour retrouver son aspect initial. Les plantations, d'essences locales, sont conformes aux prescriptions du POS.
Les maisons individuelles au Jardin de Philomène…
images d’ici