Il s’agit de faire des économies. Or le parc locatif de la municipalité commence à donner des signes de décrépitude... Exemple : les volets de la Poste.
Certes ce n’est pas le seul cas. Il y a le bâtiment de la Gare de Saint Martin, dont tôt ou tard il faudra également démonter et rénover les volets. La Cure, aussi…  Mais bon il faut bien commencer quelque part, et nous le savons tous, la Commune a de moins en moins de moyens pour faire face à ses obligations de maintenance. Dont acte.
Après démontage par nos agents Eric et Alain, les volets sont poncés, mastiqués, reponcés, puis peints en deux couches par des conseillers municipaux, puis remontés.
Travail en finesse, c’est Jacqueline Clapasson qui oeuvre… Peinture, premier volet, première couche.
Mastiquage et ponçage, Bernard Moro se délecte de pouvoir travailler avec une excellente ponceuse, prêtée par Rémy Chevrol…
Deuxième volet, première couche, Jacqueline enchaîne…
Se sont ensuite succédés sur la mission Rénovation des volets de la Poste : Paul Riondet, notre photographe ; Michel Girard, qui lui n’est pas conseiller municipal, merci de son aide; Claude Girard, épouse du précédent, et spécialiste des questions financières et d’assainissement * au conseil municipal… * Quel rapport ? tout : faut-il assainir nos finances, oui, c’est ce nous essayons de faire en peignant nous- mêmes les volets… faut-il financer notre assainissement, oui, mais là c’est bien plus compliqué que de peindre des volets…
Au passage, l’opération nous aura permis d’expérimenter en réel l’intérêt du bâtiment technique municipal, vaste, clair et confortable.
Voilà. Au moins à l’étage, les volets de la Poste ont été rénovés. Restent ceux du rez-de- chaussée, qu’on ne peut démonter sans les endommager et qu’il faudra poncer et repeindre sur place. Nous nous en occuperons au printemps.
Novembre 2016
vie communale la une... le village fiches culture école artisans d’ici les gens d’ici associations secrétariat activités environnement cinéma images d’ici